Organisation du verger

Un verger de plein vent

Ce verger, planté en 1996, s’étend sur 2,3 hectares. Il comprend près de 400 arbres, avant tout des pommiers, 40 poiriers, 10 pruniers et 1 merisier.

La moitié sont des arbres de haute tige, dont la couronne s’évase vers 1,80 m du tronc. Ils sont distants de 10 mètres les uns des autres, pour assurer leur plein développement. Sur les lignes, des arbres de basse tige, s’intercalent entre eux ; ce qui permet non seulement d’’alterner les hauteurs mais aussi de disposer de deux arbres pour chaque variété fruitière.

Plusieurs pépinières dans le verger permettent la formation de nouveaux arbres fruitiers. Il faut compter environ 5 ans avant d’obtenir un pommier et 10 ans pour qu’’il entre en production. Son espérance de vie est de 80 à 100 ans.

Une collection de 140 variétés de pommes

Tous les arbres proviennent de la pépinière du Verger où ils ont été greffés, au début des années 1990, avec des greffons provenant des vergers traditionnels de la région : Pays de Gex, Michaille, Valserine, Haut-Jura … La plupart des variétés sont locales comme l’’Api étoilé, la Pomme Cloche, la Cusset. D’’autres ont des origines plus éloignées, telles que la Belle de Boskoop, la Cox’ orange, la Jacques Lebel. Mais toutes sont implantées depuis longtemps dans la région et en forment le patrimoine arboricole fruitier.

Un bâtiment à multiples fonctions

Implanté en 1999, avec l’appui des collectivités locales, le bâtiment abrite un hangar technique, un fruitier en sous-sol, un bureau-centre de documentation et, depuis, 2006, une salle d’’accueil. En 2009, un parcours de découverte du verger est créé.

Le Verger Tiocan fait partie de la « Route des savoir faire » du Parc Naturel du Haut Jura.